Blender : changements dans le nommage des versions et support long-termeTemps de lecture : ~4 min

Blender 2.83 vient tout juste de sortir, et on parle déjà de Blender 2.90… Une nouvelle version apportant de grands changements serait-elle déjà en vue, si peut de temps après la 2.8 ? Pas tout à fait…

Deux changements majeurs sont prévus :

  • La création de version LTS, pour Long Term Support (ou support à long-terme), à partir de Blender 2.83 LTS
  • Un changement dans la gestion des numéros de version
Le planning de sortie des prochaines versions, avec une nouvelle convention de nommage et une version LTS chaque année

Changements de nommage des versions

Jusqu’à la version 2.83, Blender utilisait une convention de nommage du type 2.81, 2.82, … où la plupart des version étaient des versions “mineures” – avec certes beaucoup de nouveautés, c’est la magie de Blender 😉 – et où l’on voyait parfois des versions majeures à 2 chiffres qui introduisaient de gros changements (2.5, 2.8). Mais pas toujours, les 2.6 et 2.7 n’ont par exemple pas introduit de grand bouleversement (contrairement par exemple à la 2.61 qui a vu l’arrivée de Cycles).
Il n’était pas toujours facilement de s’y retrouver sans bien suivre les nouveautés.

À partir de la version 3.0, la convention de nommage deviendra ce qui suit : une version majeure (3, 4, 5…) introduisant d’importants changements, et des versions mineures (3.1, 3.2, 3.3…) dans la continuité.
Entre-temps on passera “directement” de la 2.83 à la 2.90 (ancienne 2.84) à l’automne, puis à la 2.91, 2.92… jusqu’à la version 3.0 en 2021 qui sera une version majeure, suivie de mineures jusqu’à la 4.0 (quelque part dans le futur ^^).

Blender passe donc à une conversion de nommage des versions plus standard (et peut-être moins perturbante quand on découvre), qui a le mérite de plus de clarté.

Versions Long Term Support

À commencer par la version 2.83, Blender démarre un programme de support à long-terme de certaines versions. Chaque année, une nouvelle version LTS (a priori les 2.83, 2.93, 3.03, etc) sortira et sera maintenue pendant 2 ans.
C’est-à-dire que les correctifs majeurs (bugs critiques, support de nouveau matériel…) seront reportés des nouvelles versions vers la LTS en cours, avec des mises à jour de celle-ci (2.83.1, 2.83.2, …). C’est un petit peu comme les versions 2.79a, 2.79b (…) qui existait pour corriger des bugs critiques avant la version suivante, mais sur 2 ans et en même temps que de nouvelles versions sortiront.
Il semble que la dernière version d’une série de versions mineures (2.9x par exemple) sera systématiquement une LTS, avant de potentiels grands changements dans une version majeure (3.0, 4.0…).

Une personne sera dédiée au travail de maintenance et de documentation des changements. Et ça c’est permit notamment grâce à l’augmentation du financement par des donations au fond de développement (et probablement par l’apport récent d’entreprises, qui doivent aussi êtres demandeurs de ce genre de mesures).

NB: Ce programme de support à long terme est encore à l’état de pilote, c’est-à-dire qu’il sera réajusté au fur et à mesure selon les retours qui seront fait.

Quel est l’intérêt d’une version avec un support à long-terme ?
C’est une fonction principalement intéressante pour les studios et équipes qui travaillent sur des projets au long court, et veulent s’assurer qu’il y a le moins de problèmes de conflits de version ou de bugs possibles. En effet les bugs seront corrigés pendant 2 ans, et non plus dans des versions correctives (2.83.x par exemple) et ensuite dans les versions mineures suivantes (2.90, 2.91, …) – ce qui obligeait à changer régulièrement de version (avec les risques qui peuvent aller avec). Cela servira particulièrement à solidifier l’image de Blender dans l’industrie.
Aussi la gestion des mises à jour d’add-on sera simplifiée, car on saura qu’il n’y aura pas de changement majeur (cassant la compatibilité) pendant de nombreuses versions.

NB: il peut sembler qu’un support à « long-terme » de 2 ans reste assez court, notamment pour certains productions. Il faut prendre en compte plusieurs éléments : l’équipe de développement reste limitée (20 personnes/mois “seulement” financées via le fond de développement) et cela revient à reporter les corrections de bugs sur la version courante et les 2 LTS en cours ; 2 ans reste suffisants pour de nombreux projets ; vu le rythme de développement de Blender cela fait beaucoup de nouveautés entre temps.

Si vous utilisez Blender comme un loisir ou que vous n’avez pas de fortes contraintes de stabilité pendant la production, vous n’aurez probablement pas besoin de ces version LTS – d’autant que la plupart des versions “classiques” sont d’une stabilité remarquable pour un logiciel aussi complexe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *