Blender 2.80 : présentation des nouveautés Les festivités des versions 2.8x débutent avec plus de 280 nouveautés :) Temps de lecture : ~25 min

Le crayon gras et l’animation 2D

Poursuivant fortement les améliorations du crayon gras de la série 2.7x, avec la 2.80 Blender se dote de si grosses améliorations du crayon gras et des outils d’animation 2D qu’elles en font presque un logiciel d’animation 2D à part entière.
Même s’il n’est pas spécialisé dans cet usage, il reste possible de faire des choses bien sympathiques directement dans Blender, sans passer par un autre logiciel et en interaction avec l’existant (une intégration qui est dans la même veine que l’intégration d’un séquenceur vidéo par exemple). Et avec le gros avantage de pouvoir utiliser ces objets 2D dans un espace en 3 dimensions.

Un objet Crayon Gras dans la vue 3D, issue du court-métrage Hero.

Les annotations

Ces annotations de la vue 3D sont les équivalents de l’ancien outil de Crayon Gras (Grease Pencil). Une séparation entre les deux outils s’est imposée, pour garder les annotations simples et rapides à utiliser, et le crayon gras toujours plus puissant.

L’outil d’annotation de la barre d’outil (menu de gauche de la vue 3D)

Animation 2D

Une image tirée du court-métrage libre Hero (entièrement réalisé avec le crayon gras).

Le crayon gras est maintenant un outil de dessin et d’animation complet:

  • Les objets Grease Pencil sont maintenant intégrés nativement dans Blender (comme une primitive), ce qui permet l’intégration avec les outils existants de sélection, d’édition, de lien et autres façon de gérer des objets «classiques».
  • Les strokes (tracés) peuvent être organisées par calque, et utilisent des matériaux et des textures. En plus d’un (nouveau) mode de dessin des tracés, ces objets peuvent être édités, sculptés et on peut y peindre des poids (weight painting) comme pour des maillages.
  • Des modificateurs peuvent être utilisés pour déformer, générer ou peindre des tracés.
    Des modificateurs classiques pour les maillages, comme l’array, le subdivide et l’armature deform ont des équivalents pour les tracés.
  • Des effets de rendu du type blur (flou), shadows (ombres) ou rim lightning (éclairage du contour). Contrairement aux modificateurs, ces effets ne s’appliquent pas aux tracés mais aux pixels rendus.

Vous trouverez plus d’information dans le manuel (en anglais).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *